**

Accueil        Découvrir les fossiles        Légendes et fossiles        Les poissons fossilisés    Gisements de Provence


> LEGENDES ET FOSSILES

 

Les fossiles ont été depuis tout temps sujet d'admiration et de questionnement pour l'Homme. Avant l'avènement de la Paléontologie, de nombreuses croyances existaient à leur égard. Cette page recense quelques uns de ses mythes et légendes, car bien sur les fossiles n'ont aucun pouvoir surnaturel ou guérisseur. Malheureusement certains vantent les pouvoirs ésotériques de pierres tout ce qu'il y a de plus naturel. Par exemple, la Gryphée, une huître ayant existée au Jurassique, était appelée ongle de pied du diable à cause de sa forme crochue et de sa couleur souvent noire.

 

> LES OURSINS

 

Les oursins ont donné lieu à de nombreuses croyances. Ils étaient considérés comme des coeurs d'enfants pétrifiés ou des pierres aux vertus magiques tombées du ciel pendant un orage . La légende veut aussi qu'ils soient des portes bonheur à placer sur les toits des mas en Provence : Balthazar le roi mage, suivant l'étoile de la Nativité aurait rencontré une jeune fille ... pour lui rappeler son devoir, l'étoile s'inscrivit sur les rochers alentours ! De plus les épines d'oursins servaient de porte bonheur en Judée dès 650 av JC .

Pour les cultures humaines primaires, certains artefacts retrouvés contenaient des fossiles d'oursins. Dans la région de Londres ont été retrouvés des oursins disposés en cercle autour de tombes. Sûrement avaient ils une signification mystique (pour l'au delà?). Les échinodermes étaient utilisés comme amulettes dans la culture romano-celtique. En Algérie aussi des oursins ont été trouvés sur un site Néolithique.
 

Un autre folklore à propos des oursins existe dans le Suffolk, avec les espèces Micraster et Echinocorys, connus en tant que "pains féeriques" (Evans 1966). La ressemblance entre ces échinodermes et des pains ronds les a fait placer dans les foyers des fours à pain pour une influence positive sur le pain. On dit que les familles qui avaient ces "pains féeriques" dans leurs maisons ne manqueraient jamais de pain. Les puissances données à ces fossiles soulignent que le pain était essentiel à l'économie des villages dans le Suffolk.
De le même façon dans le Sussex, ces fossiles pris dans la craie ont eu droit a différents noms, tels Sugar Loaves, Fairy Loaves, Shepherd's Crowns and Pixies' Helmets. Ils étaient disposés sur le rebord des fenêtres des cottages. Ils étaient considérés comme des porte bonheurs protégeant de la foudre.



 

Les fossiles d'oursins ont aussi été considérés comme des oeufs de serpent. Les druides pensaient que des oeufs magiques étaient produits par des serpents se rassemblant au milieu de l'été. Ces oeufs pourraient être volés la veille du milieu de l'été mais maintiendraient seulement leurs puissances magiques s'ils étaient gardés dans un morceau de tissu (Kennedy 1976). Le voleur devait courir loin avec l'oeuf de serpent. On disait que l'oeuf protégeait son propriétaire contre des poisons et des vapeurs mortelles (Kennedy 1976) aussi bien que de la défaite dans la bataille (Oakley 1974).

 

Ailleurs, par exemple a Malte, on pensait que c'était des oeufs de tortue, où ils sont appelés par les gens les seins de Paul, parce que parfois deux d'entre eux sont trouvés ensemble. Les Danois ont un point de vue différent, proposant que les échinodermes fossiles sont parvenus des cieux sous forme de thunderstones (pierres de foudre) et placés à coté de la maison ils pourraient agir en tant que protection contre diverses formes de sorcellerie (basset-hound 1982).

Dans les régions de l'Angleterre méridionale, ces fossiles étaient également censés empêcher le lait de tourner et étaient placés sur les étagères des laiteries (Oakley 1974). L'Inde autour de la petite ville de Bagh dans la vallée de Narmada, a de nombreux fossiles. Les tribus locales appellent ces échinodermes fossiles comme khada de punchu, signifiant la "pierre du cinq", (les cinq rayons ambulacraires sur la surface des fossiles) (tailleur, 2000). En Jamaïque l'oursin Eurhodia est trouvé autour de la ville de Stettin où il peut être abondant. Cet oursin est désigné sous le nom de "pierres chanceuses" (S. K. Donovan)

 

> LES CRINOIDES

 

Les "perles de St Cuthbert" sont des tiges de crinoïdes du Carbonifère. Ces petits fossiles sembleraient provenir d'une carrière de pierre à chaux qui a commencé l'activité au XIVe siècle. On a montré l'utilisation de ces "perles" comme chapelets : "beaucoup de ces derniers étant perforés, ficelées comme des perles"Robert (1686). En Angleterre comme à Malte, ces tiges fossiles de crinoïdes ont servi entre autres d'antidote pour les poisons.

 

> LES BELEMNITES

 

Les bélemnites tomberaient comme la foudre durant les orages.En Chine, ils étaient réputés guérir certaines maladies tout comme les brachiopodes.
En raison de leurs formes aiguës, on l'a par le passé cru que des bélemnites ont été moulés pendant les orages. Ceci a provoqué leur nom largement répandu, coups de foudre. Dans quelques régions de l'Angleterre des bélemnites sont connus comme doigts du diable ou doigts de Saint Peter. Les Bélemnites par le passé étaient censés avoir des qualités médicinales et ont été employés en tant que traitements pour le rhumatisme et les yeux endoloris chez l'homme et les chevaux. Ils ont été également employés pour protéger de la foudre et des démons du ciel.

En Ecosse, la mention la plus vieille des bélemnites date de c1703 où ils sont désigné sous le nom des botstones. Ils ont été employés par quelques Ecossais pour traiter les chevaux des vers - le remède était l'eau qui avait été trempée dans les bélemnites. En Chine les bélemnites sont connues comme pierres d'épée. Le folklore scandinave considère des bélemnites comme des bougies appartenant aux elfes, aux gnomes et aux lutins.
En Russie des bélemnites avec des perforations fines ont été trouvés dans un emplacement archéologique de 20.000 ans connu sous le nom de Kostenki.
Les crapaudines, qui sont des dents de poissons, proviendraient de la tête de crapauds et auraient des pouvoirs de guérisons au Moyen Age. Les concoctions de ces pierres de crapauds étaient censées protéger de la peste. Mais extraire ces pierres des crapauds était tout un art: ce dernier devait être vivant, placé sur un linge rouge et pendant qu'il était distrait, la pierre tombait de sa tête. On en retrouve dans la joaillerie comme contre poison esthétique.

A Malte ces dents étaient connues sous le nom d'yeux de serpents. Le lien est à faire avec St Paul: on dit que les serpents maudits par l'apôtre perdirent leurs yeux, qui furent incorporés dans les rochers de l'île.

 

> LES DENTS DE REQUINS

Selon Pline, elles tombaient du ciel durant les éclipses de lune , puis elles furent attribuées à des langues de serpents pétrifiées ou autres bizarreries. Transformées en poudre, elles servaient a soigner. Enfin au XIIIe ces choses ont été reconnues comme des dents de requins fossiles. 
En Europe, les langues de pierre sont également connues sous divers autres noms, le plus commun Glossopetrae (mot latin pour langue de pierre) . Les Glossopetrae ont été souvent considérées à l'Antiquité pour s'être développées naturellement dans la roche. Ce processus était par le passé une explication populaire pour l'origine des fossiles en général. On a pensé que les dents de requins pouvaient spontanément se produire, car quelques dents ont de plus petites projections latérales (les denticules latéraux), qui étaient considérées comme progéniture toujours attachée à leurs parents.

 


Le folklore maltais: bien que trouvé dans beaucoup de parties de l'Europe, les dents des requins fossiles sont particulièrement associées à la petite île méditerranéenne de Malte. Pendant la période médiévale Malte était le centre d'un commerce fournissant les dents des requins fossiles à beaucoup d'autres pays européens. Une légende maltaise concerne Paul l'apôtre qui a fait naufrage sur l'île dans l'ANNONCE 60. Comme écrit dans les actes des apôtres (28:2-7), Paul a été mordu par un serpent, qui s'est levé d'un feu établi pour chauffer les marins. Paul a jeté le serpent de nouveau dans le feu. Comme punition aux serpents de l'île, il a d'après les informations reçues emporté leur capacité de produire le poison (Zammit-Maempel 1989). Les serpents maltais maudits ont également perdu leurs yeux et langues. Les différents fossiles trouvés dans les roches miocènes sont pris pour les yeux des serpents et leurs langues. En raison de leur rapport avec Paul, les dents de tous les requins fossiles de Malte ont été considérées comme possédées des puissances surnaturelles, particulièrement contre le poison. La pratique d'utiliser les dents des requins pour des buts médicaux était par le passé répandue. Leur utilisation médicinale la plus commune était en traitement anti poison.

Des pierres de langue ont été également utilisées en Grande-Bretagne rurale pour parer la crampe et le rhumatisme, et en Italie pour écarter le mauvais oeil.

Folklore japonais: une légende entièrement différente au sujet des dents des requins fossiles a été développée au Japon. Ici les dents de Carcharadon megalodon sont dans le folklore des ongles du pouce de l'homme de Tengu, un lutin mythique de montagne.

 

> LES AMMONITES


A cause de la ressemblance avec les cornes de bélier du dieu égyptien (ou grec) Ammon, ces céphalopodes ont été dénommés ammonites. Les ammonites étaient pour les anglais du VIIeme siècle des serpents enroulés pétrifiés par Sainte Hilda.
Il était une fois une abbesse nommée Hilda. Elle vivait au Moyen Age à Whitby en Angleterre. Pour vénérer son dieu, Sainte

Hilda décida de lui construire une église, mais le terrain était infesté de serpents. Alors, l'abbesse de Whitby transforma, par la force de ses prières, tous les vilains serpents en ammonites, après leur avoir fait perdre la tête... Pour perpétuer cette merveilleuse légende, les villageois récoltèrent les ammonites (Hildoceras, Dactylioceras) et leur sculptèrent une tête de serpent.



En Charente, la Grotte de l'ammonite contenait des ammonites décorées de petits trous. Elles avaient été travaillées par des hommes préhistoriques Les indiens mais aussi les grecs les considéraient comme magiques et aux pouvoirs guérissant. Les peuples de l'Himalaya transportaient des ammonites vers les sommets pour vénérer leurs dieux. Elles étaient appelées "roues de dieux"

 

> LES DINOSAURES


Longtemps avant toute connaissance des dinosaures, les gens ont trouvés certains de leurs os fossilisés. Les anciennes cultures ont de nombreuses légendes à propos d'étranges bêtes, peut être basées sur les restes de dinosaures.

-Les chinois ont prescrit des "os de dragon" dans leur médecine pour guérir de différentes maladies, ainsi que des dents. Ces os sont sûrement des fossiles de dinosaures.

-Le bestiaire de la Grèce Antique proviendrait aussi des dinosaures. Par exemples les griffons gardant leurs oeufs en Asie centrale seraient des dinosaures. (ils sont représentés mi lion mi oiseau, se rapprochant ainsi des dinosaures Protoceratops, des dinosaures à bec).

-Un os de dinosaure a été trouvé au XVIIe siècle en Angleterre, et un chimiste appelé Plot, a pensé a un os d'être humain géant. En réalité cet os appartenait à un Mégalosaure.