> POISSONS DE CHINE

 

La province du Liaoning se situe dans le Nord Est de la Chine. Elle est au bord de la Mer jaune et fait face au Japon. De superbes fossiles ont été découverts dans l'Ouest de la province. Ils font partie du groupe de Jehol (ancien nom de la juridiction). Le biotope du Jehol est endémique à l'Asie de l'Est (Japon, Corée, Chine). Cette nature endémique est due à des barrières paléogéographiques et l'on retrouve des dinosaures et ptérosaures dont les formes les plus ressemblantes sont connues dans des gisement du Jurassique sup.  Mais le gisement n'est pas encore formellement daté : il serait entre le Jurassique sup. (Tithonien) et le crétacé inf.(Aptien).

 

Pendant la longue histoire géologique, le Liaoning a subi un certain nombre de transgressions et régressions de mer, et des éruptions volcaniques. Ces événements géologiques ont été « enregistrés » dans les strates rocheuses. L'Asie de l'Est comprenant le Liaoning était une terre émergée parsemée de lacs isolées. Le climat était de type tropical humide. De grands arbres constituaient la flore : les cycas, les gingkos et les conifères étaient communs à ce moment-là. Il y avait également en abondance de grandes fougères. Les premières formes d’angiospermes, c'est-à-dire les plantes à fleurs, étaient alors apparues.

 

Tout cela a créé un environnement idéal pour le développement des poissons, des amphibiens, des reptiles, des oiseaux et des mammifères environnants. Les mouvements de la croûte terrestre à cet endroit avaient pour résultat des éruptions volcaniques, emplissant l’air de gaz toxiques, et détériorant la faune et la flore. Les divers plantes et animaux qui ont été tuées et rapidement enterrées dans les sédiments et les cendres, sont devenus les fossiles que l’on trouve aujourd'hui.

 

L'étude du biotope de Jehol remonte au XXème siècle. Le géologue américain Amadeus William Grabau a proposé pour la première fois l'utilisation du biotope de Jehol basé sur ses études sur les sédiments. C’était aussi appelé l’association de middendorfii-Ephemeropsis-Lycoptera, nom des fossiles présents. Récemment, avec la découverte des théropodes à plumes, oiseaux primitifs et mammifères, le contenu paléontologique de la région a été considérablement enrichi. Ces fossiles ont contribué à notre compréhension d’étapes de l’évolution des oiseaux.


> Lycoptera daividi

 

 

> Jianghanichty  hubeiensis

 

 

> Protopsephurus Lui

 

(Esturgeon), 25cm, Jurassique sup., Liaoning

 

Retour Accueil  Retour poissons